Lorsque l’on est atteint d’une pathologie qui nécessite des soins et des traitements plus lourds, on se dit généralement qu’il n’y a qu’à l’hôpital qu’il est possible de les réaliser. Pourtant la plupart du temps, un retour à domicile est envisageable et on peut se soigner chez soi. La continuité des soins ou l’initialisation des soins à domicile est une solution tout à fait envisageable.

Comme nous avons pu le voir les prestataires de santé peuvent vous permettre de réaliser des soins tel que des perfusions ou encore de la nutrition artificielle à domicile. D’autres structures comme les SSIAD, ou les hospitalisations à domicile/HAD permettent aussi des prises en charge à domicile. Parfois les intervenants de proximité comme l’infirmière libérale sont aussi largement capables de gérer les soins.

Quelque soit notre âge, éviter une hospitalisation ou raccourcir sa durée et privilégier un retour à domicile, ne peut qu’être bénéfique et nous allons voir pourquoi.

Le vieillissement de la population

Nous sommes mieux soignés donc nous vivons plus longtemps. Cela augmente la population et le nombre de patients atteints de pathologies aiguës ou chroniques. La demande de soin est en constante augmentation et les structures ont parfois du mal à répondre à ce besoin. La continuité des soins à domicile s’avère être une solution à ce problème. En effet, cela permet d’effectuer une meilleure répartition entre les structures et le domicile.

Le retour à domicile permet une réduction des coûts

Un retour à domicile, est moins coûteux qu’une hospitalisation. C’est un fait.

Une étude réalisée par le cabinet JALMA en mars 2012 a rendu une conclusion sans appel :

« Le développement des prestataires de santé à domicile et des infirmiers libéraux sur un certain nombre de prises en charge pourra apporter de réels gains d’efficience au système de soins. »

Le constat est saisissant. Par exemple pour une nutrition parentérale il y a une réduction des coûts de 42 % avec une HAD et de 58 % en utilisant un prestataire de santé et les intervenants libéraux. En général il y a une différence de 40 à 60 % en évitant ou en raccourcissant l’hospitalisation. Ou en privilégiant la continuité des soins à domicile. La différence est énorme et des économies non négligeables sont réalisées par la sécurité sociale.

Palier au manque de personnel hospitalier

La continuité des soins à domicile permet d’améliorer les conditions de travail à l’hôpital.

En effet, cela permet un turn-over plus important, ce qui va limiter la surpopulation des patients au sein des services.

Le personnel hospitalier étant souvent en sous effectif, le fait de favoriser le domicile permet de le soulager. De plus cela peut aussi créer des emplois en ville ce qui est aussi très important.

Le retour à domicile pour éviter les infections nosocomiales

Une infection nosocomiale est une infection contractée à l’hôpital. Chaque année, quelque 750 000 malades contractent une infection à l’hôpital. 4 000 d’entre eux y laissent la vie. Pour éviter ces problématiques, il existe bien évidemment une solution toute simple :  Limiter les hospitalisations ou leurs durées. Le risque d’infection lors d’un retour à domicile n’est pas nul mais est considérablement diminué.

Si les règles d’hygiène et d’asepsie sont respectées par le patient et les intervenants à domicile, cela suffit pour la bonne réalisation des soins.

La continuité des soins à domicile permet de conserver ses intervenants habituels

Dans la plupart des cas, lorsque des soins à domicile sont nécessaires, il est possible de garder tous les professionnels de santé que l’on connait et qui nous connaissent. Infirmiers, kinés, médecin traitant, pharmaciens… Ceux qui vous accompagnent parfois depuis plusieurs années.

Cela permet de se sentir rassuré et en confiance lors des soins.

Un retour à domicile pour être entouré de ses proches

Forcément lorsque l’on est en structure de soin, on est un peu isolé de ses proches. Même si des visites sont possibles, cela n’est pas la même chose que d’être chez soi et de se sentir entouré. Ce côté psychologique du soin est très important et pourtant, il n’est malheureusement pas assez mis en avant. C’est bien connu mais se sentir bien peut accélérer le processus de guérison. Etre angoissé ne permet pas de faire certains choix alors que pouvoir en parler, peut faciliter un peu le quotidien.

Permettre un retour à domicile et être entouré de ses proches et/ou de ses animaux est primordial pour notre santé.

Pour conclure

Il y a surement d’autres avantages à préférer la continuité des soins et un retour à domicile mais nous avons vu ici les raisons principales. Si vous en voyez d’autres, n’hésitez pas à me le dire en commentaire et je les rajouterai.

De toute façon, vous serez d’accord, pas besoin d’un article pour dire qu’on est mieux chez soi 🙃.

Par contre, certains patients sont parfois angoissés par le retour à domicile, par peur de ne pas être aussi ben soignés qu’à l’hôpital. Il faut vraiment se dire que pratiquement tous les soins sont réalisables à domicile et que vous serez aussi bien pris en charge par vos intervenants habituels comme vos infirmières libérales.